MASQUE NUNA

Les Nuna habitent quelques zones du centre-sud de Burkina Faso, au sud des Gurunsi. Ils appartiennent au même groupe que les Gurunsi, les Winiama, les Nunuma et les Lela.

Au début du XVème siècle, un groupe de cavaliers appelé Nakomsé se déplacèrent de Dagomba, dans le nord du Ghana, vers le nord en subjuguant les tribus pacifiques du territoire qui est maintenant Burkina Faso. Ils fondèrent l'état de Tenkodogo, le premier état connu des Mossi.

La puissance militaire des Mossi a était basée sur leur cavalerie organisée.

À la fin du XVème siècle, les pacifiques agriculteurs Nuna et les Winiama émigrèrent du nord du Ghana à leurs endroits actuelles pour fuir des Mossi. Dans les territoires boisés où les Nuna et les Winiama s'étaient etablis, les chevaux des Mossi succombèrent pour l'attaque de la mouche tse tse, abondante dans cette zone. Bientôt surgit parmi les Mossi une légende sur les "puissances magiques" des Nuna et des Winiama, selon laquelle ils pouvaient dormir leurs ennemis.

D'autre part, les Nuna firent leurs villages d'une telle manière que les Mossi ne pouvaient pas pénétrer avec leurs chevaux. De temps en temps, les Mossi firent des incursions aux champs où les Nuna travaillèrent, pour capturer des esclaves.

Hormis quelques tâches de chasse et de pêche en eau douce au temps sec, quand les réserves de grain manquent, les Nuna sont consacrés principalement à l'agriculture. Parmi ils, il n'y a pas différentes classes sociales, ni têtes politiques. Les chefs religieux sont les uniques avec certaine autorité. Chaque ville a un conseil des aînés qui prend les décisions importantes.

Habituellement il y a au centre des villages Nuna un autel consacré à l'être suprême, celui qui a créé tout. Chaque groupe avec des ancestros communs maintiennent dans une hutte les objets qu'ils emploient dans les rituels, les objets qui les aident à maintenir le contact avec les forces essentielles de la nature. Ces objets passent d'une génération à l'autre, et ils restent toujours en possession de la famille, en facilitant sa cohésion.

Le masque le plus ancien de la communauté représente le "su", l'esprit qui bénéficie la communauté et nuit à ses ennemis. Il fournit l'harmonie et il donne fertilité aux femmes.

Les autres masques représentent des sprits de la nature, et ont des formes d'animaux telles que des buffles, des crocodiles, des antilopes et des caméléons. On les peint chaque année. Ils ont des trous derrière, pour attacher le rafia qui couvre tout le corps du danseur.

Si vous voulez voir quelques intéressantes photos de Burkina Faso, svp cliquez ici.


Masque crocodile Nuna (vendu)

130 cm de largo

Reproduction d'un masque crocodile Nuna de 130 cm de longueur, taillé par un artisan de Burkina Faso.

Les ornements géométriques sont peints et en relief aussi. Les yeux sont des cercles concentriques.

130 cm de largo


Masques   Page principale   Masques Chokwe